La saison des couleurs est bien entamée, mais il reste encore beaucoup de feuillages de couleur or, jaune, orange et rouge à admirer. Même si les déplacements entre les régions ne sont pas recommandés, il y a de la couleur pratiquement partout. Vous n’avez qu’à mettre le nez dehors pour en avoir plein la vue.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Le site internet touristique du gouvernement du Québec, Bonjour Québec, offre une carte interactive qui permet de visualiser l’état des couleurs dans les différentes régions. En règle générale, les couleurs sont plus avancées dans les régions plus au nord et dans les régions montagneuses. Dans certains cas, elles ont amorcé leur déclin.

Par contre, dans la grande région montréalaise, le spectacle ne fait que commencer. Et pas besoin d’aller loin?: le parc du Mont-Royal est toujours un bon choix. Il faut toutefois essayer d’éviter les périodes de pointe (le dimanche après-midi?!) pour maintenir la distanciation physique. Une promenade au petit matin, alors que la nature se réveille, c’est toujours plaisant.

L’embarras du choix

Dans les environs de Montréal, les beaux endroits ne manquent pas, comme le parc national du Mont-Saint-Bruno, la réserve naturelle Gault au mont Saint-Hilaire, ou encore, du c?té de la couronne nord, le parc national d’Oka et la montagne de Rigaud. Encore une fois, il serait avisé d’éviter les périodes de pointe et de respecter les consignes que les parcs pourraient émettre.

En Estrie, les couleurs sont bien avancées. Les gens de la région pourront cependant faire de belles promenades au parc national du Mont-Orford ou au parc d’environnement naturel de Sutton. Les couleurs sont cependant déjà en déclin au parc national du Mont-Mégantic et même au parc régional du Mont-Ham.

Les gens des Laurentides et de Lanaudière ont encore le choix, même si on vient de passer l’apogée en plusieurs endroits. Il restera cependant encore bien de beaux feuillages au parc national du Mont-Tremblant, au parc régional de la Forêt-Ouareau ou encore au parc régional de Val-David–Val-Morin. Plus au sud, la réserve naturelle Alfred-Kelly, à Prévost, devrait avoir conservé de belles couleurs.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Autour de la réserve naturelle Alfred-Kelly, il devrait y avoir encore de belles couleurs à admirer.

Les gens de la Mauricie pourront compter sur le bon vieux parc national de la Mauricie ou sur le moins connu parc de la rivière Batiscan pour faire de belles balades. Les feuilles devraient être à leur apogée.

Les gens de Québec ne pourront peut-être pas voyager très loin en raison des recommandations des autorités sanitaires, mais ils pourront quand même compter sur le mont Sainte-Anne et le parc national de la Jacques-Cartier. Les couleurs vont peut-être amorcer leur déclin, mais il en restera quand même encore suffisamment pour s’émerveiller.

Même si la saison des couleurs est très avancée dans Chaudière-Appalaches, les gens de la région pourront continuer à profiter du très beau parc régional des Appalaches, avec le mont Sugar Loaf et plus d’une centaine de kilomètres de sentiers de randonnée.

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Les couleurs d’automne ont déjà fait leur apparition dans le paysage de Charlevoix.

Les gens de Charlevoix continueront à être choyés avec des parcs nationaux comme les Grands-Jardins et les Hautes-Gorges. Normalement, ces parcs sont pris d’assaut pendant la fin de semaine de l’Action de grace. L’affluence sera peut-être moins élevée en raison des recommandations au sujet des déplacements entre les régions… ou peut-être pas. Il faut donc planifier en conséquence.

Un peu plus loin

La Gaspésie et le Bas-Saint-Laurent devraient aussi recevoir moins de visiteurs de l’extérieur. Les gens de la région pourront s’en donner à c?ur joie avec les nombreux parcs qui parsèment le territoire, comme le parc national du Bic ou le parc national Forillon. Dans certains cas, les couleurs pourraient amorcer tranquillement leur déclin, notamment au parc national de la Gaspésie, en plein territoire montagneux.

Les couleurs sont aussi très avancées au Saguenay–Lac-Saint-Jean, mais ce n’est pas une raison pour ne pas retourner au parc national des Monts-Valin ou au parc national du Fjord-du-Saguenay.

Les gens de la C?te-Nord seront choyés?: les couleurs devraient être à l’apogée chez eux, notamment au parc-nature de Pointe-aux-Outardes et à la réserve faunique de Port-Cartier–Sept-?les.

Ce sera aussi le cas pour l’Abitibi-Témiscamingue, qui peut compter sur le parc national d’Aiguebelle et la réserve faunique La Vérendrye.

Enfin, les gens de l’Outaouais pourront profiter de leur joyau, le parc de la Gatineau, même si les couleurs vont approcher de leur déclin. Ce parc est très populaire dans la région?; une balade au petit matin, avant l’arrivée des foules, serait donc conseillée.

>?Consultez le site de Bonjour Québec